CONSORTIUM SANTE DU SOL AFRIQUE DE L’OUEST (WASHC) ATELIER REGIONAL DE CLOTURE DU 22 AU 23 Mars 2017 A IBADAN, NIGERIA

Mise en place d’une base de données sur la GIFS

Introduction

Le consortium santé du sol est une initiative de l’Alliance pour la Révolution Verte en Afrique (AGRA). Il regroupe 5 pays de l’Afrique de l’Ouest qui connaissent des difficultés pour l’amélioration de la production agricole : le Nigeria, le Niger, le Ghana, le Burkina Faso et le Mali. Ce consortium regroupe tous les différents acteurs intervenants dans le cadre de la Gestion Intégrée de la Fertilité du Sol (GIFS ou ISFM « anglais ») à des fins de production agricole (Cf. rapport mise en place du consortium sur le site web).

Ce consortium a été lancé officiellement le 3 juin 2014 à Niamey et a été créée sous forme d’un projet auprès du Ministère de l’Agriculture par arrêté N° 204 /MAG/SG/DEP du 13 Octobre 2015. Il est conjointement financé par le gouvernement du Niger, l’IITA et AGRA avec un budget total qui s’élève à US$ 198,719.00 pour 3 ans. L’objectif principal du consortium est de contribuer à la sécurité alimentaire au Niger à travers une large diffusion des technologies de gestion intégrée de la fertilité des sols (GIFS).

Les résultats de l’étude de référence ont fait ressortir entre autres le manque de base de données sur la GIFS. En outre, le consortium se veut être un centre de référence sur la GIFS en réponse au besoin exprimé par les utilisateurs des résultats de la recherche. A cet effet, il a jugé nécessaire de mettre en place une base de données.

Cette base de données va permettre : (i) de rassembler les informations sur la GIFS qui étaient au départ dispersées et non accessible à la majorité des utilisateurs finaux ; (ii) de mieux cerner les priorités nationales en matière de recherche sur la GIFS ; (iii) faciliter la production des outils de partage d’information simplifiés pour les producteurs.

Le présent rapport présente le processus d’élaboration et de mise en place de la base de données qui sont la collecte de documentation, l’organisation des éléments de la base de données, les échanges sur les éléments, harmonisation des canevas de collecte de données et la création de la base de données.

Collecte de documents

Une recherche bibliographique au niveau des salles de documentations de la faculté d’agronomie de l’Université Abdou Moumouni, de l’INRAN et de l’ICRISAT afin de recueillir les informations sur la GIFS contenu dans les articles scientifiques, les mémoires de fin de cycle, des thèses, des livres et des rapports. Des données brutes sur les expérimentations agronomiques à long terme, les démonstrations et les champs écoles paysans ont été aussi collectées auprès des acteurs.

Organisation des éléments de la base de données sur la GIFS

Un atelier a été tenu à Dosso du 03 au 07 Janvier 2015 et a regroupé essentiellement des chercheurs en sciences de sol. Il a eu pour objectif de développer les premiers éléments pour la mise en place d’une base de données sur la GIFS.

Au cours de cet atelier, les participants se sont essentiellement penchés sur la sélection et la catégorisation des documents. Cet ainsi qu’environ 150 travaux de recherche sur la GIFS au Niger ont été sélectionnés.

Outre les documents issus de la recherche bibliographique, d’autres sources de documentations sur la GIFS au Niger ont été identifiées (Cf annexe). Le canevas du projet Optimisation des Recommandation des doses d’engrais en Afrique (OFRA) a été adopté pour l’organisation et la catégorisation des informations sur la GIFS.

Un débat riche sur la forme de la base de données GIFS Niger a été fait. Ce qui a suscité des nombreuses questions notamment : qu’est ce qui existe comme pratiques sur la GIFS au Niger ? Quelles sont celles qui ont été vulgarisées ? Quelles sont les attentes de la vulgarisation ? Et comment traduire les informations contenues dans les articles et rapports en produits de vulgarisation ? Des exemples de pratiques GIFS comme la Régénération Naturelle Assistée (RNA), l’urine hygiénisée et fèces humaines, la micro dose d’engrais etc… ont été cités. Le problème de disponibilité et qualité des intrants, le manque de professionnalisme des agro-dealers et le marché potentiel d’intrants que représentent les producteurs ont été évoqués.

Il est ressorti aussi que le Consortium peut intervenir dans ces cadres à travers la sensibilisation des différents acteurs et des plaidoyers auprès des autorités compétentes. Il a été aussi suggéré de se focaliser sur des pratiques alternatives (comme la RNA) pouvant contribuer à l’apport de matières organiques qu’on peut associer aux engrais minéraux.

Comment le consortium peut intervenir dans les activités des partenaires ? En réponse, l’ONG Appui à la Promotion des Groupements Ruraux (APGR) intervient dans le cadre de la formation en techniques et utilisation d’engrais, en gestion des stocks et en vie associative. La Fédération des Coopératives Maraichères du Niger (FCMN Niyya) intervient dans le cadre de la formation des maraichers sur la production et l’utilisation des engrais organiques, minéraux et sur celles des semences d’oignon.

Echanges sur la collecte des éléments de la base de données GIFS 

Un second atelier d’échanges tenu du 21 au 23 Janvier 2015 à Dosso a eu pour objectif de discuter sur les éléments de la base de données proposée lors de l’atelier précédant (03 au 07 Janvier 2015 à Dosso) avec les structures de vulgarisation afin de déterminer la forme que va prendre cette base.

Au cours de cet atelier, il a été présenté les éléments de la base de données : méthodologie de la recherche bibliographique et résultats obtenus. Les différentes interventions qui ont suivi ont porté entre autres sur : (i) la prise en compte des images et éléments sonores ; (ii) la disponibilité des moyens pour produire des supports de partage et des produits issus de la base de données ; (iii) les supports que les services régionaux de vulgarisation utilisent pour conseiller les producteurs, notamment les documents de référence pour la vulgarisation au Niger ; (iv) et les difficultés et insuffisances que rencontrent les services de vulgarisation dans l’utilisation de ces documents. C’est ainsi qu’une liste des sources possibles a été dressée (Cf. annexe 2).

Ensuite, les participants ont suivi un exposé sur les principes de construction de la base de données relative à la GIFS. L’exposé comportait les points suivants : (i) Contexte et justifications de la création de la base de données ; (ii) principaux résultats attendus ; (iii) démarche méthodologique ; (iv) défis ; (v) chronogramme indicatif. On retient de cet exposé que la conception d’une base de données pour la GIFS au Niger est une opération réalisable dans un délai relativement raisonnable (Cinq semaines environ). Tout dépend de l’existence de données informatisées sur la question. Elle requiert l’action synergique des différents intervenants seule à même de garantir son efficience. Le modèle de base de données suggéré est celui basé sur l’approche relationnelle. L’accès à la base de données à partir d’internet est conditionné aux règles de confidentialité du site du consortium.

Par ailleurs, les échanges ont permis de faire les constats suivants : (i) l’insuffisance d’études économiques récentes sur la GIFS ; (ii) l’insuffisance de background du vulgarisateur / formation / recyclage ; (iii) le caractère général des fiches techniques qui ne prennent pas en compte les spécificités des zones agro-écologiques et la diversification des cultures; (iv) les types de canaux de vulgarisation, l’efficacité des mass médias notamment les radios communautaires) en matière de production d’émissions en langues nationales.

Harmonisation des protocoles d’expérimentations agronomiques, et des champs écoles paysans et parcelles de démonstration

Dans le souci d’harmonisation des différents protocoles des expérimentations agronomiques, des champs écoles paysans et des démonstrations et pour faciliter l’évaluation des résultats de ces études, le consortium a conçu et élaborer un format de collecte de données sur les champs écoles paysans et démonstrations.

Le consortium envisage par ailleurs de préparer et proposer un protocole de démonstrations en matière de GIFS de concert avec la Division Innovation et Transfert de Technologies (DITT/DGA).

Création de base de données GIFS

Après la sélection et la catégorisation des documents lors des ateliers précédents environ 230 travaux de recherche sur la GIFS au Niger, ont été rassemblés. Ce qui reste à présent, est l’organisation de ces données collectées dans un format et la création de la base de données.

Une personne ressource a été identifié pour faire ce travail avec comme tâches principales : (i)

saisie et organisation de données GIFS ; (ii) vérification de données ; (iii) conception et réalisation de la base de données ; (iv) mise en ligne de la base de données ; (v) configuration et paramétrage de la base de données ; (vi) liaison de la base de données au site web du consortium santé du sol Niger (http://soilhealthconsortium-ne.org).

Quelques difficultés rencontrées

Pour des questions de propriété intellectuelle beaucoup d’acteurs sont encore réticents à partager leurs données. Le consortium a cependant assuré les contributeurs que les données brutes ne seront pas publiées et que les sources seront citées et les requérants qui auront besoin de plus de détails vont être orienté vers les différents auteurs.

Annexe 1: Sélection et catégorisation des documents sur la GIFS

Nombre de documents Total
Natures de documents Version électronique Version papier
1 Articles 34 34
2 Mémoires et rapports de stage 28 28
3 Irrigation 4 3 7
4 Rapports activités et synthèse 9 9
5 Thèses 9 3 12
6 Autres documents 24 24
80 34 114
7 Documents à chercher 22 22
La recherche documentaire continue

Annexe 2 Liste de documents sur la GIFS

Documents Sources
1 Eléments audio visuels en rapport avec la GIFS (Micro-dose et cultures en bande) FAO (Voir M. Tantan)
2 Livre vert sur l’utilisation des engrais FAO (Voir M. Ibrahim Doubou, IARBIC Maradi)
3 Rapport annuels du projet IARBIC DGA (Voir M. Moussa Ango)
4 Recueil de fiches techniques, Fiches techniques Projet de Sécurité de l’Elevage et de l’Agriculture Urbains (PSEAU) et FCMN Niya Voir M. Aboubacar Kourna
5 Etudes d’impacts des Boutiques d’intrants Voir MM. Moussa Ango et Aminou Tassiou
6 Fiches techniques FIDA Voir M. Harouna Zodi (RVTT Diffa)
7 Fiches compostage Sécurité Alimentaire et Développement Local (SADEL) Voir Harouna Zodi
8 Guide de compostage FCMN Niya Voir Dr. Boukari Hama
9 Itinéraires techniques des cultures de diversification en régime pluvial Voir Dr. Maman Nouri (INRAN Maradi)
10 Films et poster sur la micro-dose/ Modules vulgarisés par les   projets INTRANTS FAO et Intensification de l’Agriculture par le Renforcement des Boutiques d’Intrants Coopératives (IARBIC) Adamou Souley (RVTT Tillabéri)
11 Documents sur la riziculture Voir Dr. Sido (INRAN Niamey)
12 Fiches techniques d’Agroforesterie-Régénération Naturelle Assistée (RNA) Voir M. Adamou Souley (RVTT/DRA Tillabéri)
13 Fiches techniques. CES/DRS GIZ (déjà obtenu)
14 Fiches techniques horticultures Voir M. Maidoukia Illia (IARBIC)
15 Document CSIN GDT Voir M. Hamissou Garba (Ministère de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable)
16 Posters de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) Site internet AIEA
17 Rapports DRE/INRAN 80-81 sur les courbes de réponse Voir Documentation INRAN

Note d'orientation

Les sols ferrugineux tropicaux qui représentent environ 80 % des sols au Niger sont généralement de texture sableuse et caractérisés par une faible fertilité naturelle (faibles teneur en matière organique et capacité de rétention en eau). Cependant, les sols des vallées (dallols, goulbis, fleuve Niger et lac Tchad) ont des propriétés physico-chimiques relativement bonnes grâce à leur texture dominée dans l’ensemble par des éléments fins. Mais il faut mentionner que ces sols ont tendance à se dégrader à cause de la forte exploitation et surtout de certaines mauvaises pratiques agricoles (monoculture, brûlis, exportation des résidus des cultures etc.). En savoir plus...

Cliquez sur l'image

Visiteurs

0343670
Ajourdhui
Hier
Cette semaine
Semaine passée
Ce mois
Mois passé
Total visiteurs
248
249
731
1871
3322
13572
343670

Forecast Today
312

27.62%
4.83%
5.30%
1.05%
0.19%
61.01%
Online (15 minutes ago):65
65 guests
no members

Newsletter