CONSORTIUM SANTE DU SOL AFRIQUE DE L’OUEST (WASHC) ATELIER REGIONAL DE CLOTURE DU 22 AU 23 Mars 2017 A IBADAN, NIGERIA

Consortium Santé du Sol Niger (NiSHC) et renforcement de capacités

Le consortium Santé du Sol a pour objectif global de contribuer à la sécurité alimentaire au Niger à travers une large diffusion des technologies de gestion intégrée de la fertilité des sols (GIFS). Dans le cadre du renforcement de capacités des acteurs et des institutions à fournir des connaissances techniques et des solutions harmonisées sur la GIFS, plusieurs activités visant à améliorer la capacité des institutions membres à harmoniser et à consolider les innovations sur la GIFS ont été menées.

Résultats de l’étude de référence et des entretiens avec les acteurs 

Plusieurs insuffisances ont été notées à travers les résultats de l’étude de référence conduite sur la GIFS, ainsi que les entretiens avec les acteurs dans le cadre de l’élaboration de la stratégie de communication. On note entre autres (i) une faible connaissance de la population sur la GIFS : le renforcement de la diffusion des informations relatives aux innovations sur la GIFS ; (ii) des insuffisances dans l’élaboration des produits de partage : poursuite du renforcement des capacités des acteurs du consortium en matière d’élaboration des produits de partage du savoir et d’information sur la GIFS ; (iii) des insuffisances de l’accès des agro-dealers et des financiers à l’information sur la GIFS : faciliter l’accès des différents acteurs du consortium à l’information sur la GIFS ; (iv) la faible utilisation des médias en tant qu’outils de partage d’information sur la GIFS : renforcer l’utilisation des média notamment les radios communautaires en tant qu’outils appropriés de partage d’information en milieu rural ; (v) l’insuffisance d’informations techniques sur la GIFS ; (vi) l’insuffisance en informations institutionnelles et la faible capacité des acteurs.

Stratégie du consortium en matière de renforcement de capacité

Les priorités en matière de renforcement de capacités ont été identifiées à partir de l’analyse de la situation de référence et des entretiens avec les acteurs dans le cadre de l’élaboration de la stratégie de communication. C’est ainsi que plusieurs aspects importants ont été considérés dans ces activités de renforcement de capacités :

  • Le rôle important des vulgarisateurs dans la mise en œuvre des activités du consortium a nécessité leur prise en compte dans la formation sur la gestion et l’analyse de données GIFS destinée aux chercheurs.
  • Les facilitateurs des champs écoles paysans et les chefs des Districts Agricoles (CDA) nouvellement recrutés ont été ciblés pour la formation sur la connaissance et l’utilisation des intrants agricoles.
  • Les agro-dealers d’Agadez et de Diffa ont été considérés lors de la formation sur le montage des dossiers bancables, car n’ayant pas pu bénéficier de celles délivrées par le projet PASDIN aux agro-dealers de Dosso, Niamey et Tillabéry et par le projet RAFIA aux agro-dealers de Maradi, Tahoua et Zinder.
  • Il y a quasiment une lenteur dans la vulgarisation et l’application des textes règlementaires pour l’importation et la distribution des intrants de qualité (notamment engrais, semences et pesticides). Cette insuffisance d’intrants de qualité associée au manque de ressources financières des agriculteurs sont à la base de la mauvaise utilisation des quantités satisfaisant les besoins en fertilisants des cultures. Par conséquent, des ateliers de sensibilisation ont été organisés dans chacune des 8 régions du pays sur les textes règlementaires de l’espace CEDEAO relatifs à l’importation et à la distribution des intrants agricoles de qualité qui existent mais sont méconnus des principaux acteurs que sont les populations rurales, les projets et les ONGs.

Réalisations 

Les réalisations suivantes ont été accomplies à travers les activités suivantes conformément aux plans annuels de travail du consortium

Activité 2.1 Formation et sensibilisation des acteurs sur les principes et pratiques de la GIFS.

Ateliers de sensibilisation / information des acteurs sur les règlements CEDEAO sur la qualité des intrants tenus du 17 au 26 Août 2014, au niveau des 8 chefs-lieux de régions : l’objectif est d’informer et de sensibiliser les acteurs sur le Projet Consortium Santé Sols au Niger et de vulgariser les textes règlementaires CEDEAO sur l’importation et la distribution des intrants agricoles de qualité. Il s’agit notamment de (i) règlement harmonisé C/REG.13/12/12 portant sur le contrôle de qualité des engrais dans l’espace CEDEAO ; (ii) le règlement C/REG.4/05/2008 portant sur l’harmonisation des  règles régissant le contrôle de qualité, la certification et la  commercialisation des semences végétales et plants dans l’espace CEDEAO ; (iii) le règlement C/REG.3/05/2008 portant sur l’harmonisation des  règles régissant l’homologation des pesticides dans l’espace CEDEAO. Les rencontres avaient été organisées dans les 8 régions du Niger. L’atelier a concerné toutes les catégories d’acteurs de filières intrants : utilisateurs, importateurs, fabricants, distributeurs, grossistes, détaillants, revendeurs, transporteurs, ONGs, projets de développement rural, etc.

Participation à l’atelier régional de formation sur la production des outils de partage d’information sur la GIFS tenu du 26 au 28 Novembre 2014, Kumasi, Ghana : l’atelier a regroupé les différentes équipes des consortia santé du sol du Niger, du Mali, du Nigeria, du Burkina Faso et du Ghana ; le consortium santé du sol Afrique (ASHC) siégeant au CABI (Centre for Agricultural Bio-science Internationale), Nairobi Kenya; et la coordination régionale du consortium santé du sol de Afrique de l’Ouest. Cet atelier avait pour but de permettre des échanges entre consortia santé du sol sur les types d’information sur la GIFS à véhiculer aux producteurs (utilisateurs) ainsi que de former les différents participants sur la production / création d’outils de partage d’information tel que le poster, la fiche technique, le « policy brief »  ou note d’orientation politique, etc.

Atelier de rédaction d’outils de partage du savoir sur la GIFS tenu du 26 au 29 décembre 2015 à Dosso: cet atelier a regroupé des chercheurs de l’INRAN, des enseignants chercheurs de l’Université Abdou Moumouni de Niamey, des cadres de l’agriculture, des ONGs, des projets, et un dessinateur communicateur (personne ressource). L’objectif de cet atelier est de former les participants et de produire des outils de vulgarisation en matière de GIFS. Les produits issus de cet atelier comportent 8 fiches techniques, 4 posters et un message (Radio-télé) destinés aux producteurs.

Activité 2.2 Formation des acteurs sur l’analyse et synthèse de données pour le développement des recommandations sur la GIFS.

Participation à l’atelier régional de formation sur la gestion et l’analyse de données GIFS tenu du 25 au 29 Mai 2015 à Ibadan au Nigeria : cet atelier a regroupé les représentants des consortia de 4 pays membres à savoir le Burkina Faso, le Ghana, le Niger et le Nigeria ainsi que plusieurs invités et personnes ressources issues des différentes institutions de recherche. L’atelier avait comme objectif principal le renforcement des capacités des consortia santé du sol pays (CSHC) en matière d’exploitation des données collectées sur la GIFS. Le programme de l’atelier a essentiellement porté sur les approches méthodologiques de l’analyse des données pour les recommandations sur la GIFS ; la définition d’un cadre de partage des données entre consortia santé du Sol ; la revue et l’organisation des données GIFS collectées par les consortia pays ; la nécessité d’utiliser des protocoles d’essais et formats de collecte de données harmonisés dans tous les consortia pays ; l’introduction du logiciel « R » dans l’analyse des données GIFS ; et la gestion en ligne des données GIFS présentée par une équipe de AWHERE qui est une firme Américaine basée dans le Colorado, aux Etats Unis (http://www.awhere.com/). AWHERE permet une meilleure gestion des données agronomiques, météorologiques et socio-économiques afin de les rendre plus visibles pour permettre aux utilisateurs de collaborer, d’analyser les résultats et de prendre des décisions.

Activité 2.4 Elaboration des canevas de collecte de données et des standards de métadonnées pour la collecte des données et d’informations sur la GIFS (gestion des données et de l'information).

Formation de 13 chercheurs et 10 vulgarisateurs sur la gestion des données GIFS tenue du 19 au 20 Novembre 2015 à Niamey : cet atelier a regroupé des chercheurs de l’Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM), de l’Institut National de Recherche Agronomique du Niger (INRAN) et des vulgarisateurs des niveaux central et déconcentré du Ministère de l’Agriculture. Les capacités de 13 chercheurs et 10 vulgarisateurs ont été renforcées sur le traitement, l’analyse et l’interprétation des données GIFS. Les produits issus de cet atelier comportent deux (2) modules de formation sur la gestion et l’analyse des données, et la conception et l’élaboration d’un format standard de collecte des données GIFS sur les champs écoles paysans.

Activité 2.5 Formation des agro-dealers et des Organisations des producteurs (OPs) sur la connaissance et l’utilisation des intrants agricoles.

Formation de 30 agro-dealers sur le montage des dossiers bancables et de 24 facilitateurs sur l’utilisation et la connaissance des intrants agricoles tenue du 10 au 11 Décembre 2015 à Zinder: Cet atelier de formations avait pour objectif de renforcer les capacités de 27 agro-dealers sur le montage des dossiers bancables et de 24 facilitateurs des champs écoles paysans sur la connaissance et l’utilisation des intrants agricoles. Il a regroupé 20 agro-dealers venus d’Agadez et de Diffa, ainsi que 7 autres agro-dealers de la communauté urbaine de Zinder. On note également la participation du représentant de la Banque Agricole du Niger (BAGRI), des facilitateurs d’OPs issues des départements de Zinder, des chefs de districts agricoles (CDA) nouvellement recrutés et de plusieurs personnes ressources. Les produits issus de cet atelier comportent 2 modules de formations.

Perspectives

Dans le cadre de l’activité 2.1 sur la formation et sensibilisation des acteurs sur les principes et pratiques de la GIFS, les activités de renforcement de capacités suivantes sont envisagées :

  1. Atelier de formation des agents de vulgarisation, Techniciens, animateurs radios communautaires sur l’exploitation des outils de partage (fiches techniques…)
  2. Mise à disposition des acteurs formés des outils de partage sur la GIFS.

Quelques images des séances de formations

Préparé par le groupe de travail communication du consortium santé du sol, Niger: Aboubacar Mamadou Kourna (DGA/DVTT), Maman Garba (INRAN/DGRN), Sabiou Mahaman (INRAN/DGRN), Yahaya Issaka (MAG/DEP), Adamou Mahaman (Consultant), Mohamed Ada Mahazou (Consultant)

Mai, 2016

Note d'orientation

Les sols ferrugineux tropicaux qui représentent environ 80 % des sols au Niger sont généralement de texture sableuse et caractérisés par une faible fertilité naturelle (faibles teneur en matière organique et capacité de rétention en eau). Cependant, les sols des vallées (dallols, goulbis, fleuve Niger et lac Tchad) ont des propriétés physico-chimiques relativement bonnes grâce à leur texture dominée dans l’ensemble par des éléments fins. Mais il faut mentionner que ces sols ont tendance à se dégrader à cause de la forte exploitation et surtout de certaines mauvaises pratiques agricoles (monoculture, brûlis, exportation des résidus des cultures etc.). En savoir plus...

Cliquez sur l'image

Visiteurs

0343671
Ajourdhui
Hier
Cette semaine
Semaine passée
Ce mois
Mois passé
Total visiteurs
249
249
732
1871
3323
13572
343671

Forecast Today
312

27.62%
4.83%
5.30%
1.05%
0.19%
61.01%
Online (15 minutes ago):65
65 guests
no members

Newsletter